Pas à pas d’un bavoir à pression

Aujourd’hui, Samedi, c’est le jour du tuto ! Gwen de la boutique Fairydesfolies nous fait l’honneur de nous expliquer pas à pas la réalisation d’un bavoir à pression :

Au commencement, il faut bien préparer son patron, ses tissus, je vous passe volontairement cette étape fastidieuse parce qu’en fait j’ai complètement oublié de prendre des photos vu que je prépare toutes mes coutures en une fois…
Bref, au commencement donc, on a deux morceaux de tissus :

Je les place endroit contre endroit pour les assembler, je choisis l’endroit que je ne piquerais pas pour retourner les tissus, je le marque aux aiguilles à la verticale.

Je continue d’épingler mon tissus :

Je le positionne sous la machine, ma jolie Gisèle, mon amoureuse, je suis à 1cm du bord environ. Je couds aux points serrés-droits (0 / 2.5)

Je m’arrête à temps pour ne pas fermer l’ouvrage. L’écartement visible entre mes doigts est de 3-4 cm.

Je coupe l’excédent de tissus à environ 2mm de la ligne de couture.

Je passe ensuite au surfilage, Gisèle s’en occupe au point zig zag. Je fais en sorte que l’aiguille passe sur la couture droite et de l’autre coté elle est dans le « vide ».

L’étape suivante est de retourner le tissus, je n’utilise aucune astuce, aucun gadget, stylo, queue de peigne, épingle à nourrice etc … juste mes doigts et de la douceur, de la délicatesse, de l’amour …

Une fois le bavoir retourné, je m’occupe de fermer l’ouverture :

Je commence par faire un repli intérieur de 3 à 5 mm avec mes ongles.

Je place mes épingles pour tenir cette fermeture.

J’aime beaucoup surpiqué un bavoir, ça lui donne de la tenue après le lavage et je trouve ça plus joli, alors je place à nouveaux mes épingles.

Je prépare ensuite mes fils, évidemment, assortis aux tissus !

Le surpiquage se fait très près du bord (au point droit serré) j’essaie d’être à 2mm, c’est la partie de l’ouvrage où je couds le plus lentement.

Une fois le bavoir assemblé, il faut le … repasser !

Vient ensuite la délicate épreuve de la pression. Et franchement pour moi c’est une véritable épreuve, j’en ai fait des nuits blanches et des cauchemars, j’en ai rattrapé des ratés, j’ai toujours un petit tremblement du menton quand on me demande de poser des pressions. Oui, encore aujourd’hui.

Tu as vu ? j’assortis toujours au maximum mes pressions avec mon tissus, même si ça donne des paires dépareillées.

Ma pince et mes pressions en résine viennent de chez Ar Brinic (et je ne gagne rien à vous en parler)

Une fois le travail accomplit, vous pouvez vous féliciter et apprécier votre labeur !

Rédaction par Gwen (boutique Fairydesfolies)

Mise en page et publication par Amélie (boutique Créa-Mélie)

Publicités

4 réflexions sur “Pas à pas d’un bavoir à pression

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s