Les conseils des Fées (2) – Le marketing chromatique

Bonjour à tous, aujourd’hui c’est Gwen, de la boutique FairyDesFolies, qui vient vous proposer un nouveau « Conseil de Fées ». Je vous rappelle que vous pouvez relire le précédent juste ici.

J’ai décidé de vous parler des couleurs, de l’application de chaque couleur sur votre entreprise, d’un point de vue commercial et de comment vendre plus, comment vendre mieux en utilisant les bonnes couleurs.

Collier arc en ciel – Lullaby créations

Le marketing chromatique ou l’art de la chromatologie appliqué à la vente

Vous trouverez beaucoup de références au marketing sensoriel dans les livres de marketing et les conseils sur le e-commerce. Je vais essayer d’en faire le tour avec vous aujourd’hui, vous retrouverez quelques liens à la fin de la page.

Qui a eu cette idée folle ?

William M. Marston (c’est lui le fauteur de troubles ! ) a écrit à la fin des années 20 (merde, presque 100 ans!) Les Émotions des gens normaux. Il développe ainsi la théorie du DISC. Je vous l’explique de façon très simpliste : on part du principe qu’il y a quatre profils chez les individus : Dominant, Influent, Stable, Conforme et que à chaque profil correspond une couleur : rouge, jaune, vert, bleu. Une fois que le vendeur a deviné (avec de l’entraînement ça marche à tous les coups) la couleur du « client », on adapte le discours au profil et on conclut la vente.

Bref, si l’idée de débusquer les profils de vos clients (plus facile en face à face, ou au téléphone, mais faisable par mails) vous intéresse (et découvrir pourquoi Nicolas Sarkozy est rouge) je vous ferais un petit article sur le sujet.

Les couleurs véhiculent un message

Exemple : Que nous dit le rouge ?

C’est une couleur qui va entraîner une réaction sentimentale, un sentiment d’urgence, de désir.. C’est une couleur compliquée à utiliser car elle doit être parfaitement dosée. Vous pouvez la retrouver dans la mode (Louboutin), le luxe (Ferrari) et également dans la santé (Croix Rouge).

Un sac à main rouge suscitera le désir, ramènera sa propriétaire à l’image du luxe. Le même sac à main, mais cette fois rose poudré, renverra une image complètement opposée. La cliente ne sera pas la même, elle aura d’autres attentes (par exemple : l’envie d’un sac peu voyant, discret mais classe et chic).

On sait aussi que le rouge est une couleur qui apporte de l’énergie, qui donne envie d’agir, de passer à l’action alors que le jaune est la couleur qui attire le plus l’attention. Il faut bien sûr beaucoup de patience et de tests pour trouver le bon dosage et mettre tout ça en application.

Jean-Gabriel Causse, auteur L’étonnant pouvoir des couleurs

« Les clients sont prêts à dépenser 45 % de plus dans un point de vente dont l’extérieur est rouge par rapport à un commerce où la devanture est bleue ou verte ».

Voilà, voilà … A vos pinceaux !

Ce qu’il faut retenir c’est la cohérence et l’harmonie. On vous dit que le rouge fait vendre, mais si vous faites une carte de visite rouge avec votre texte écrit en jaune, je ne peux pas vous garantir que ça va fonctionner. Tout est à étudier, à calibrer, à … apprendre.

Si vous êtes  créateur d’applications mobiles, que vous maîtrisez les nouvelles technologies, alors misez sur le bleu ! Déjà parce que c’est LA couleur de la technologie, de l’avancée industrielle et des constructeurs informatiques et qu’elle véhicule une image rassurante, de sérieux, d’entreprise organisée et humanisée.

https://www.alittlemarket.com/boutique/fairydesfolies-817891.html

Coucou, c’est Gwen !

On m’a récemment demandé pourquoi j’avais autant de rose dans ma vie, personnelle (bracelet, bijou, sweat) et professionnelle (avatar, bannière, blog). Je crois pouvoir répondre facilement que je vois la vie en ROSE, que je mets du fun et du plaisir dans ce que je fais et que ça renvoie un aspect ludique, original et punchy. Je reconnais également que le noir associé donne un côté classe et que mon univers est plus facilement adopté par des femmes que par des hommes.

Si vous savez lire l’anglais (et le comprendre) je vous invite à regarder ce tableau

Tableau et guide des émotions par couleurs

et à lire l’article qui va avec  chez TheLogoCompagny … Si vous souhaitez une traduction, je peux mettre les Fées sur le coup, just ask me.

On peut aussi (merci les statistiques et les études comparatives) prendre note que les personnes financièrement à l’aise (voire très à l’aise) n’ont pas les mêmes couleurs préférées que celles issues d’un milieu modeste. Les hauts revenus sont plus attirés par le noir, le gris, le bleu marine. Les plus modestes vont chercher les couleurs vives. Le blanc, le rouge, le noir sont les couleurs du « haut de gamme ». La couleur préférée des européens c’est le bleu, il permet de rendre un temps d’attente plus court (misez là dessus à la Poste !) et d’apaiser les esprits (haaaa la CAF … l’URSAFF …)

Le vert est la couleur sûrement la plus difficile à utiliser. D’une part, parce qu’on est dans une phase écolo-bio-nature-foret qui voit fleurir (haha) du vert partout, et d’autre part parce que c’est la couleur de la confiance, de la sérénité et de la chance. Le vert peut se glisser partout, mais préférez-le en terrain direct (sur un marché, dans une boutique, en démarchage) sur un vêtement ou un accessoire plutôt que sur vos murs ou vos cartes de visites. Surtout si vous n’avez rien de vert à vendre et que vous faites plutôt dans les boulons de voiture que dans le bois de cèdre. Pensez à l’harmonie, on vous a dit !

Hommes, femmes, même combat ?

La réponse est évidemment … NON !

Et pan ! Les grands principes d’égalité, hein…

Bon, ce n’est pas une raison pour « genrer » tout et n’importe quoi ! La brosse à dents pour femme est une ânerie monumentale (tout comme le Coca Zéro, créé pour les hommes, bu … par autant d’hommes que de femmes). Méfiez vous du rose et du violet, on peut vite tomber dans le cliché et ça peut effrayer votre clientèle.

Quelques conseils

Il faut vraiment prendre la mesure de l’importance des couleurs.

Se tromper de couleur, c’est se tromper de public.

Si vous êtes dans la construction d’une charte graphique, prenez l’avis d’un graphiste et de gens dont c’est le métier, qui ont fait des études pour ça, qui ont fait leurs preuves (demandez des références) et ne suivez pas les conseils de Tante Mireille qui a vu au Journal de TF1 que le néon revient à la mode.

Si vous hésitez entre deux couleurs, prenez toujours le ton en dessous, il vaut mieux se tromper en restant discret, que se tromper en étant trop voyant. Le bad buzz … c’est vraiment bad.

Je vous invite à découvrir le travail très complet sur les couleurs réalisé par Trinity Advise, chaque couleur y est étudiée méticuleusement.

Si vous voulez en apprendre plus, procurez vous les bouquins William M. Marston Les Emotions des gens normaux et Jean-Gabriel Causse, L’étonnant pouvoir des couleurs et allez télécharger le mémoire de fin de travail de Elhorma Ibtissam et Boudanes Hanane sur le marketing sensoriel (élaboré dans le cadre de recherche sur le tourisme), c’est le moyen de mettre le nez dans une étude de terrain disponible en ligne.

Voilà, j’espère que cet article vous a plu, j’ai explosé mon compteur d’heures de piges pour les Fées. Je vous laisse à vos palettes graphiques.

Gwen

Enregistrer

Publicités

15 réflexions sur “Les conseils des Fées (2) – Le marketing chromatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s