La recette de la pâte à maïs – Porcelaine froide

Recette de la pâte à maïs ou porcelaine froide.

Vous désirez occuper vos enfants pendant les vacances et leur faire découvrir le modelage , alors la pâte à maïs, plus connue sous le nom familier de « porcelaine froide » est à votre portée pour un coût minime.

Qu’est-ce-que la pâte à maïs ou porcelaine froide ?

Cette pâte n’a rien de commun avec la vraie porcelaine . Il s’agit  d’une pâte végétale à base d’amidon et de colle qui  se rapproche de la pâte à sel. Elle se travaille facilement et sèche à l’air libre.

Mais contrairement à celle-ci, vos créations ne craignent absolument pas l’humidité une fois réalisées. Et , elles deviennent incassables après séchage.

De plus sans cuisson, vous avez également la possibilité d’insérer, lors de la réalisations de vos créations, des éléments qui craindraient la chaleur (bois, paille,…..) selon votre inspiration.

Le grand intérêt reste aussi le coût par rapport à la pâte polymère ou pâte fimo que vous achetez en magasin de loisirs créatifs et qui , elle, doit se cuire également après modelage.

D’où vient la pâte à maïs ou porcelaine froide ?

On trouve son origine dans les pays d’Amérique du Sud , en particulier le Brésil et l’ Argentine.

Connu sous le nom de porcelana fria,  cet art populaire est apparu face au besoin d’offrir des cadeaux à ses proches à moindre coût.

Vous trouvez dans ces pays de nombreuses revues, émissions de télévision autour de cette technique.

Une recherche sur Pinterest vous permettra de voir le talent de ces artistes modeleurs.

La recette de la pâte à maïs

Je vous conseille dans un premier temps de préparer tous vos ingrédients et ustensiles.

En effet , la recette est très rapide.

photo1porcelaine2

Pour la réaliser, il vous faut :

  • Une casserole anti-adhésive,
  • Une cuillère en plastique très dure.( La pâte devient très solide lorsqu’il faut la mélanger),
  • Une balance de cuisine,
  • Du film étirable,
  • De la crème pour les main type Nivea,
  • 200 g de colle vinylique blanche (j’utilise la Cléocol,  car il faut une colle vynillique contenant des plastifiants pour éviter que la pâte ne se fissure au séchage),
  • 140 g de farine de maïs de type maïzena,
  • 1 cuillère à soupe d’huile de colza ou tournesol,
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc,
  • de la gouache  , si vous souhaitez , comme moi, teinter la pâte directement dans la casserole.

Le point le plus important est l’utilisation d’une casserole anti-adhésive et d’une cuillère en plastique pour que votre pâte se détache correctement.

La recette est très rapide , elle prend environ 5 minutes.

Étape 1:

Préparez votre plan de travail qui va recevoir votre pâte en posant une feuille de film étirable que vous enduisez de crème pour les mains :

photo5porcelaine

 

 

 

 

 

 

Étape 2 :

  • Mettez la casserole vide dans la balance et allumer votre balance. Cela vous évitera de salir d’autres ustensiles .
  • Pesez 140 gr de Maïzena dans votre casserole sur la balance.

photo2porcelainephoto3porcelaine

 

 

 

 

 

 

 

Étape 3 :

  • Ajoutez une cuillère à soupe d’huile et une cuillère à soupe de vinaigre.

photoporcelaine22photo24porcelaine

 

 

 

 

 

Étape 4 :

  • Ajoutez une cuillère à soupe de gouache. J’ai choisi de la verte aujourd’hui.

Attention, si vous voulez de la pâte bien blanche, il vous faut ajouter de la gouache blanche. En effet , sans gouache, la porcelaine aura un aspect légèrement transparent après séchage.

photo4porcelaine

Étape 5 :

  • Mettez votre balance à zéro avec la casserole dessus et ajoutez les 200 g de colle.
  • Mettez sur le feu assez vif sans cessez de mélanger.

photo21porcelainephoto6mylittledecor

 

 

 

 

 

 

 

Étape 6 :

  • Mélangez rapidement. Au bout de 3 ou 4 minutes, votre pâte durcit. C’est difficile mais il faut bien la brasser. Elle est cuite dès qu’elle se détache des bords de la casserole. Et c’est très rapide.

Il faut faire attention à ne pas trop la cuire, elle serait inutilisable. Par contre, vous pouvez toujours cuire à nouveau une pâte trop liquide ou la laisser un peu sécher à l’air libre et la malaxer ensuite pour la faire épaissir.

photo7 mylittledecorphoto8mylittledecor

 

 

 

 

Votre pâte est cuite !

photo9mylittledecorphoto10mylittledecor

 

 

 

 

 

 

 

Étape 7 :

  • Enduisez-vous les mains de crème et pétrissez la pâte pour en faire une belle boule. C’est juste un peu chaud.
  • Posez la boule sur votre film étirable et fermez le bien hermétiquement.
  • Une demi-heure plus tard , pétrissez à nouveau votre boule avant de l’enfermer à nouveau dans un film sinon votre pâte va sécher avec l’air.

photo11mylittledecorphoto12mylittledecor

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, votre pâte est prête !

Lavez de suite votre casserole et votre cuillère (n’oubliez pas, la pâte sèche à l’air et est incassable).

Elle se conserve bien grâce au vinaigre de la recette . Moi, je l’enferme ensuite dans une boîte hermétique.

Vous pouvez faire plusieurs boules de différentes couleurs si vous le désirez.

Vous avez aussi la possibilité de ne pas ajouter de gouache et de peindre ensuite vos créations lorsqu’elles sont sèches. Mais , je trouve que les créations sont plus jolies lorsque la peinture a été faite avant dans la masse.

Ah , j’oubliais , si vous faites , par exemple une boule jaune et une bleue , vous pouvez ensuite malaxer ensemble pour obtenir de la pâte verte.

Lorsque vous faites un modelage, les éléments ne peuvent coller entre eux juste en les posant. il vous faut les coller avec la même colle blanche que celle utilisée pour la recette.

Et surtout , faites vos modelages sur des sets en plastique et laissez les sécher pour qu’ils durcissent sur un film étirable .

Voilà, il n’y a plus qu’à !!!!!!!

 

Tuto réalisé par la boutique Mylittledecor

Enregistrer

Publicités

Tuto boite à lumière

Une des choses les plus importantes lorsque l’on ouvre une boutique en ligne est la qualité de ses photos ! Et oui, le client qui achète sur internet n’a que ces photos pour se faire une idée du produit, c’est pourquoi il faut bien les soigner.

Aujourd’hui, c’est Amélie de la boutique BleuetClaymentine qui vous propose un tutoriel pour réaliser une boite à lumière facilement et à moindre coût afin d’obtenir des photos de bonne qualité sans ombre et sur un fond neutre.

Matériel nécessaire pour créer votre boite à lumière :

DSC06250

  • Une boite en carton
  • Un tissu / drap blanc assez fin
  • Une feuille de papier cartonnée assez grande pour faire le fond
  • Scotch
  • Colle pour carton / tissu
  • Des ciseaux
  • Un cutter
  • Un crayon papier
  • Une règle
  • Un mètre

Passons aux choses sérieuses !

Étape 1 : Découpe du carton

Il vous faut tout d’abord enlever les rabats du carton :

DSC06251

Puis, sur 3 des 5 côtés qu’il vous reste, vous allez faire des ouvertures. Pour cela, tracez un bord de 3 cm et découpez l’intérieur à l’aide du cutter (attention à ne pas se couper !) comme sur les photos  :

Le squelette de votre boîte à lumière est terminé !

Étape 2 : recouvrir de tissu

Commencez par recouvrir de tissu toutes les bandes intérieures de votre boite. Vous pouvez mettre un peu de colle à tissu et quelques agrafes pour que tout tienne bien.

DSC06260

Inutile de tapisser le fond car il sera recouvert dans l’étape suivante.

Étape 3 : Le fond

Dans cette étape vous allez placer une feuille de papier qui servira de fond neutre à vos photos. La couleur blanche permet d’avoir une bonne luminosité et l’arrondi de votre feuille évite de voir les angles sur la photo. Il est très important que votre feuille soit bien propre et sans plis.

Découpez la feuille de papier de la largeur de votre boite à lumière.

Placez-la sur le haut de l’intérieur de la boite en la scotchant, puis  scotchez-la en bas de votre boite (avec un  scotch double face c’est encore mieux ! ).
La feuille doit être plane aux extrémités puis faire un arrondi en son milieu comme ceci :

DSC06265

Étape 4 : Recouvrir la boite de tissu

C’est la dernière étape ! Vous devez recouvrir toute votre boite de tissu blanc pour bien diffuser la lumière et éviter les ombres.

Déposez votre tissu sur la boite et faites dépasser de 15cm environ, puis accrochez-le à l’aide de scotch et quelques agrafes pour bien faire tenir l’ensemble.

Pensez à bien tendre votre tissu, mais pas trop non plus, pour ne pas que le carton se déforme.

Voila votre boite à lumière est maintenant terminée ! Il ne reste plus qu’à l’utiliser !

Comment prendre de bonne photos ?

Le point crucial est l‘éclairage !
Idéalement, vous aurez besoin de 3 lumières : une au dessus et deux de chaque coté de votre boite. Cependant, deux de chaque côté peuvent suffire ou bien une seule sur le dessus. Mais plus vous avez d’éclairage et mieux sera le rendu.

Attention à bien choisir ses ampoules : il vous faudra des ampoules d’une température comprise entre 5000 et 6000 K, qui se rapproche d’une  » lumière du jour « . Je vous conseille celles à 5400 ou 5500 K. Si votre ampoule a une température trop chaude, votre photo sera jaunâtre, si la température est trop froide votre photo sera bleutée.

DSC06440

Température trop chaude

 

DSC06441

Température trop froide

Pour trouver ces ampoules, je vous conseille de regarder sur le net. Vous pouvez également parfois en trouver en magasin de bricolage, mais surtout il est très important de prendre vos ampoules entre 5000 et 6000 K.

DSC06439

Bonne température : Lampes de 5400 K – Aucune retouche sur la photo

Moi qui avait un souci de rendu des couleurs rouges principalement, je suis plutôt bien satisfaite car avec la boite à lumière, mes rouges sont beaucoup plus près de la réalité et j’ai très peu de retouche à faire !

DSC06439

La photo légèrement éclaircie

Vous n’avez plus qu’à tester et prendre vos photos !

Tutoriel rédigé par Amélie de BleuetClaymentine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tutoriel : une carte « Un moment avec toi… »

La Carte – Cadeau « Un moment avec toi… »

Les fées pensent aux petits retardataires qui n’auraient pas encore prévu de cadeau pour la fête des mères qui, soit dit en passant est…Tadam…Demain!

Heureusement, les fées sont là et vous ont préparé un tutoriel pour réaliser une jolie petite Carte – Cadeau « Un moment avec toi… ».

Il s’agit d’une adorable petite carte contenant son sachet de thé préféré qui s’accroche poétiquement à la tasse. Le rendu est  un papillon tout délicat qui se serait posé sur la tasse de thé de votre maman, vous laissant profiter d’un moment de tendresse et d’échange avec cette dernière.

Le résultat en image, c’est plus simple et plus parlant :

La Carte - Cadeau "Un moment avec toi...".

La Carte – Cadeau « Un moment avec toi… ».

Cela vous dit ? Alors c’est parti.

Le tutoriel

Prévoyez une petite demi-heure pour la faire.

Matériel:

  • un papier épais de couleur uni (la carte)
  • un papier épais à motif (le papillon porte sachet)
  • un papier fin coloré ou à motifs- si possible double face comme cela vous aurez les couleurs assorties
  • Colle en bâton
  • Ciseaux
  • ruban ou ficelle
  • un sachet de thé
  • un scotch double face
  • une imprimante
  • une plastifieuse (option)
tuto 4

Le matériel

Jusque là, tout est simple!

Puis vous aurez besoin du fichier pour imprimer les gabarits, il est ci-dessous (clic droit sur l’image pour l’enregistrer) !

tuto carte papillon

gabarit à imprimer

Plusieurs choix s’offrent à vous : soit imprimer la feuille en entier et s’en servir de gabarit pour découper aux ciseaux, soit imprimer chaque partie sur le papier adéquat.

Pour commencer:

1- Découper la carte 1 sur le papier épais de couleur uni, plier selon les pointillés.

2- Découper le cadre 3 –  qui a été imprimé sur un papier fin coloré ou sur lequel vous avez écrit à la main votre petit message –  au centre de la carte, à l’intérieur de celle-ci.

3- Découper le papillon 3 dans un papier fin coordonné et couper le en deux de manière à avoir les deux ailes séparées. Coller ensuite chaque partie sur les ailes de papillon de la carte, celle-ci étant ouverte à plat.

4- Découper un petit morceau de scotch double face sur la partie droite de la carte et coller  le sachet de thé (vous aurez préalablement enlevé l’étiquette)

A l’issue de ce dur labeur, vous devriez avoir cela:

 

tuto 5

La carte-cadeau ouverte

On continue, on arrive au bout de nos peines!

5- Découper le papillon porte-sachet 4 dans une feuille épaisse colorée. Si vous avez une plastifieuse, c’est l’idéal pour protéger le papillon de la vapeur d’eau. Dans ces cas là, préférer un papier plus fin – découper le papillon, insérer-le entre la feuille de plastifieuse et le passer dans la machine. Redécouper le papillon.

Pour les deux solutions, il faut aussi découper le rectangle au centre, c’est l’encoche qui permet au papillon de tenir sur la tasse.

6- Accrocher le fil du sachet au papillon et voilà, le porte-sachet est terminé!

Il ne vous reste plus qu’à refermer la carte avec une jolie ficelle coordonnée en mettant le papillon par-dessus  et d’enchanter votre maman avec ce moment de tendre complicité!

Le résultat

tuto 2

La carte-cadeau ouverte et son sachet de thé

tuto 6

La carte terminée et fermée

tuto 1

Et voilà, cadeau reçu et utilisé!

Voilà, j’espère que le résultat vous plaît, et n’hésitez pas à nous montrer des photos de vos réalisations !

Pour les heureuses propriétaires d’une Silhouette Portrait, je peux vous fournir le fichier découpe sur simple demande dans un commentaire!

A bientôt pour de nouveaux tutos des fées !

Signé une des Fées: Sandrine de Gp-design

 

 

 

Fabriquer un chevalet en bois

Le TUTO du jour est un tuto pratique, qui servira à celles et ceux d’entre vous qui veulent créer eux-même leurs présentoirs… Je vous explique comment réaliser soi-même un CHEVALET en bois…

Tout d’abord, le matériel :

IMG_1946

Il vous faut :  colle à bois / pique à brochette en bois / une baguette en bois carré 9x9mm en vente dans tout magasin de bricolage qui se respecte / pinceau / scie / perceuse ou Dremel.

Dans un premier temps, couper 3 morceaux de même longueur, qui définiront la hauteur de votre chevalet (ici environ 20cm). Couper un dernier morceau 2x plus petit, donc ici…… (alors 20/2…heu….ça doit faire….) 10cm!

Ensuite il faut percer de petits trous de la taille du pique à brochette, à 1 ou 1,5cm du haut, sur les trois grand morceaux…

IMG_1947

Si vous êtes bien à l’aise avec ça, vous pouvez même les faire un peu de biais pour 2 des morceaux, voici en image pourquoi :

IMG_1950

Et oui, il va falloir insérer le pique dans les 3 trous, en mettant un point de colle à bois dans les 2 trous extérieurs (mais pas celui du centre!!!) Cela permettra de faire pivoter le 3ème pied. Avec un couteau, coupez le pique en limite.

IMG_1952

La 4ème barre est à coller sur les 2 barres extérieures, en bas, à quelques cm du bout des tiges. Vous pouvez rajouter une petite ficelle qui servira de frein à la 3ème grande tige.

Sans titre 1

Enfin, le résultat!!!!

Sans titre 2Sans titre 3

Bonne création!!!!

Amandine de Bois de Soluthé

TUTO FONDANTS AU CHOCOLAT

Cette semaine je vous propose un tuto pâtisserie facile à réaliser.

Je vais vous montrer comment épater vos amis ou votre famille en moins de 20 minutes!!

Imaginez que vous avez vos meilleurs amis à manger à l’improviste.

ou pire votre belle-maman le cauchemar!! déjà qu’elle pense que vous n’êtes pas digne de son fils mais si en guise de dessert vous lui servez un simple yaourt vous allez être la risée du reste de votre belle famille ou du club de tricot qu’elle fréquente et oui parce qu’une belle-maman ça parle!! Donc on se retrousse les manches et on offre un dessert convenable!!

Les fondants au chocolat ont l’avantage d’être prêts en moins de 20 minutes (cuisson comprise) et se réalisent avec très peu d’ingrédients.

Pour une quinzaine de petits fondants (si vous avez des moules à mignardises ou six si vos moules sont plus grands) vous avez besoin de :

  • 100 g de chocolat noir
  • 100 g de beurre demi sel (si vous n’en avez pas mettez du beurre normal)
  • 100 ml de sucre en poudre
  • 2 oeufs
  • 60 ml de farine

 

DSCN8704

 

Mettre votre four à chauffer sur 220° .

Cassez le chocolat en morceaux, mettre le beurre avec.

 

DSCN8705

 

Faire fondre au micro-ondes 2 min.

Lissez le mélange.

Ajoutez le sucre en poudre, mélangez la préparation

 

DSCN8706

 

Ajoutez les oeufs un par un.

 

DSCN8707

 

Terminez par la farine.

 

DSCN8708

 

Répartir dans le moule ( attention si vous utilisez un moule en silicone passez le sous l’eau chaude avant cela facilitera le démoulage).

 

DSCN8709

 

Enfournez pendant 8 minutes (attention à la cuisson pour 8 minutes vous aurez un coeur coulant, si vous laissez 10 minutes vous aurez un moelleux au chocolat).

Sortez du four et laissez refroidir avant de démouler

 

DSCN8711

 

DSCN8712

 

Servir tiède (sinon belle-maman risquerait de se brûler et ce n’est pas le but maintenant que vous avez réussi à l’impressionner).

Vous pouvez aussi servir ces fondants avec une crème anglaise ou mieux dans le cas du dessert improvisé optez pour de la glace à la vanille qu’on a tous  dans le congélateur pour nos moments de déprime.

Voilà si après ça votre belle-maman est toujours aussi froide avec vous, un conseil laissez tomber!!

 

Article rédigé par Sophie

Tuto d’une Fée : comment tenir un blog !

Haha, comment je vous ai bien eu hein …

Bah oui, c’est encore moi, FairyDesFolies, de la boutique du même nom que vous pouvez retrouver ici : FairyDesFolies sur A Little Market et sur mon blog perso FairyDesFolies est Mademoiselle Rêve

Et là, vous vous demandez forcément ce que c’est que ce bazar (je n’ai pas le droit de dire « bordel » sur le blog de la Fabrique) …

C’est simple.

Cette semaine, je suis de garde sur le blog, non seulement je m’occupe d’ouvrir les fenêtres et de faire la poussière mais en plus, j’ai dû animer la page Facebook des Fées que vous pouvez découvrir ici

Lundi le petit mot de présentation, mardi la Shopping list, mercredi le portrait, jeudi le produit phare, vendredi les liens pour me trouver et samedi … le tuto !

Donc voilà, nous sommes samedi.

Et je fais le tuto.

Je réalise donc une sorte de mise en abyme, vous savez, comme quand vous lisez un livre qui raconte que quelqu’un est en train de lire un livre. Ou que vous rêvez que vous êtes en train de rêver.

Plus sérieusement, je me suis dit que même si je n’étais pas la plus légitime pour parler d’un blog, j’avais quand même une sacré longévité avec Mademoiselle Rêve   qui s’approche des 6 ans maintenant. Et qui tourne plutôt bien, comme un blog, avec ses moments forts et ses périodes de calme.

blog Mademoiselle Rêve stat

Avoir un blog, mais pourquoi faire ?

Il n’y a pas de secret quand on veut booster ses ventes, s’appuyer sur un blog c’est quand même super ! En ce qui me concerne j’avais un blog bien avant de lancer FairyDesFolies (sinon mon blog se serait appelé FairyDesFolies … d’ailleurs j’imagine aisément pouvoir modifier ça dans les mois à venir) et je ne m’interdis aucun sujet, c’est aussi ce qui a fait décoller mon blog et exploser mes statistiques.

J’y ai raconté mon permis de conduire, j’ai fait des billets quasi quotidiens pendant ma troisième grossesse, j’ai aussi commenté des films dont tout le monde se fichait et parlé de tous les régimes que j’ai essayé.

Un blog ça s’entretient, c’est comme un frigo, il faut le remplir et le nettoyer de temps en temps.

Le remplir, ça peut sembler facile. Mais il y a plusieurs sortes de blogueuses*

Qui sont ces blogueuses qui surfent sur la vague ?

[NDLR : *blogueuses : je vais utiliser le féminin, parce que la majorité des blogueurs sont des femmes et la quasi totalité des créateurs-blogueurs sont des femmes, et puis c’était la journée des Droits de la Femme, ça fait dédicace.]

Les blogueuses *carpe diem* comme je les appelle (faites moi penser à déposer le concept) et dont je fais partie, qui sont les blogueuses qui bloguent quand elles veulent, une fois par jour, semaine, mois et sur le sujet qui leur plait à un moment donné.

Il y a les blogueuses *organisées* qui publient quotidiennement (ou du moins très régulièrement). Elles sont faciles à reconnaitre les billets sont planifiées en avance et souvent sur plusieurs semaines et toujours à la même heure. C’était mon cas il y a encore quelques mois.

Et il y a les blogueuses *vahiné* (là encore, faites moi pensez à déposer le concept) ce sont les blogueuses de vacances, celles qui ont une vie bien remplie et qui n’ont pas forcément le loisirs de se poser 2h par jour sur un ordi pour rédiger un article. Autant en semaine vous ne les croiserez pas (peut être un rapide « coucou je sors de réunion je vais chercher les nains, bisous » à 20h sur Twitter les soirées fastes) autant en vacances ou en week end, vous pourrez lire leurs prouesses parfois démentielles comme « comment survivre à Nigloland un 15 aout » ou encore « j’ai posé ma journée pour faire les Soldes, je me sens comme un samedi de juillet à Disneyland, 2h d’attente pour essayer une jupe ». Mais je vous rassure, ces blogueuses ont aussi des côtés très attachants qu’il faut découvrir, comme organiser un planning tournant par tâches, par enfants et leur célèbre billet du dimanche soir sur le musée qu’ils ont visité en famille aujourd’hui le Louvre, demain Orsay.

Savoir parler de son blog

La règle pour avoir un blog qui marche, c’est bien sur le référencement. Il se fait assez facilement et naturellement si on publie régulièrement, avec un bon titre, avec de bons mots clés, un billet qui a du corps (qui dépasse 300 mots) et qu’on va pouvoir relayer. Bah oui, ça ne sert à rien de poster un super article sur l’avant première du dernier Star Wars à 4h du mat’ si personne ne s’en rend compte …

Quand on peut, on programme son article, idéalement, à l’heure du lever ou du coucher. Il y a les blogueuses qui lisent au petit dej’ (6h/7h) et celles qui y consacrent leurs soirées (21h/22h). A défaut d’arriver à programmer une heure correcte, n’hésitez pas à relayer aux heures « chargées » des réseaux sociaux. Vers 8h du matin (le pic avant le départ à l’école) vers 12h30/13h (la pause déjeuner au boulot) et le soir (17h30, après les devoirs mais avant les douches et 20h45 avant le film du soir).

Attention, ça ne sert à rien de balancer le lien de l’article dans le vide. il faut travailler les mots, donner envie aux lecteurs de cliquer.

  • devenir blogueuse influente ? Un rêve à portée de main : http/liendelarticle/
  • vous rêvez de bloguer ? lancez vous grâce aux conseils des Fées ! http/liendelarticle/
  • comment bloguer et surtout quoi ? Des pistes, des idées : http/liendelarticle/

Bien sur il y a des astuces pour avoir un peu de reconnaissance dans la blogosphère (monde des blogueurs). Par exemple plus vous commenterez les articles des autres blogueurs, plus ils vous commenteront, on se rend assez facilement la pareille. Quoi que certains sont connus pour leur « je blogue mais je ne lis pas » mais ça, on le découvre sur le tas.

Savoir donner envie de lire son blog

Un blog, ça se construit, avec des catégories, avec des liens, avec des références, avec un joli design (je sais, le mien est à refaire, mais celui de la Fabrique est joli non ?) et surtout, pas de fautes d’orthographe (chez les Fées certaines relisent, au cas où … et moi je suis plutôt du genre passoire, c’est vous dire si elles vont encore avoir du boulot!)

Un bon article de blog, c’est d’abord visuel. Il faut essayer de proposer une ou plusieurs photos, bien cadrées, bien mises en valeurs, avec un fond ni passe-partout ni agressif pour la rétine (pensez aux lecteurs épileptiques) et un texte justifié, bien aéré (imaginez si j’avais écrit un bloc indigeste … hein ? Qui a dit que c’était le cas ? Sortez immédiatement, et sans claquer la porte s’il vous plait)

Si ces chaussures ne vous rappellent rien, alors vous devriez fouiller mon blog, je vous raconte tout sur le jour où je les ai commandé…

Pensez toujours à vos lecteurs, adressez vous à eux, liez le contact, établissez une proximité, une complicité. Si vous avez de l’humour, mettez vous à l’aise, imaginez que vous parlez à des amis, racontez leur les choses comme vous aimeriez les lire, dans une bonne ambiance détendue, autour de cakes salés et de mojito avec un petit De Bussy en fond sonore…

Ambiance Weight Watchers, vous venez diner ?

Je n’ai pas la prétention d’avoir un super blog (je le redis, au cas où certains seraient arrivés en retard) mais il fonctionne autant qu’il me plait.

Sachez utiliser votre blog, mais n’en faite pas un panneau d’affichage publicitaire pour autant !

Achèteriez-vous un abri bus pour coller des affiches ? Non, parce que normalement c’est pour vous abriter en cas de pluie quand vous attendez le bus. Mais si jamais vous pouviez en faire une seconde utilisation, histoire de faire double emploi, de rentabiliser, alors pourquoi pas, mais ne perdez pas de vue votre objectif premier.

Lequel est-ce ?

Et bien, ça ne dépend que de vous.

Quand j’ai ouvert Mademoiselle Rêve, j’ai voulu avoir une sorte de cahier, un journal, un truc pour raconter des trucs, parce que dans la vie réelle (In Real Life comme disent les jeunes) je n’ai pas un univers social hyper développé, sachez-le. Bref, j’ai utilisé mon blog ensuite pour appuyer ma boutique, ce qui ne m’empêche pas de parler de bien d’autre chose.

Vous devriez vraiment venir voir mon blog …

Un blog, ça peut être votre vitrine publicitaire si vous le souhaitez mais attention, dites vous bien que ceux qui vous lieront, ne seront pas des lecteurs qui viendront pour votre style littéraire. Vous drainerez un public de passage, lié à vos créations, à votre style créatif. Comme quand on s’abonne à la newsletter de H&M pour avoir les dernières sorties de fringues.

C’est votre choix personnel, si vous avez envie de raconter autre chose que vos créations, vous avez à mon avis tout intérêt à ouvrir un blog, à vous raconter, à vous dévoiler, et de temps en temps, puisque vous allez parler de vous, vous pourrez présenter vos créations. Le public qui vous suivra découvrira plusieurs facettes de votre personnalité.

Ainsi entre votre talent pour les créations en fimo et votre dévouement écologique, vous pourrez vous faire une jolie place dans la blogosphère. Suivez donc Amélie, pour l’exemple.

S’il y a des règles à respecter dans la blogosphère, il y a surtout des choses à éviter.

Gare aux polémiques !

Par exemple, la polémique. Bien-sur on adore tous les combats de catch féminin. Mais sur internet un petit désaccord peut prendre des tournures d’exécution publique à coup de tomates périmées. Évitez de prendre position sur les sujets « difficiles » (trop tôt du moins, laissez vous le temps de vous faire une super bande de lecteurs qui sera prêt à vous défendre jusqu’à l’échafaud) mais n’hésitez pas à argumenter si vraiment vous avez envie de développer un sujet délicat.

Il faudra apprendre à accepter qu’on parle de vous. Ainsi, un article qui plait sera relayé une ou deux fois, mais si vous avez attisez les foudres de je ne sais quel penseur de la blogosphère alors là vos statistiques pourraient passer de 5 à 500 lecteurs en 12h. A vous de jouer le jeu ou pas. Certaines blogueuses sont connues pour leurs polémiques… Mais ont elles quelque chose à vendre elles ? Je ne crois pas…

Moi je vends des pare-pipi, si jamais …

Non, tout le monde ne vous aimera pas. Il faut être prêt à l’accepter. Quand on blogue, quand on écrit, quand on se déshabille, c’est comme dans la vie, il y a des gens à qui ça plait (beaucoup) et des gens à qui ça ne plait pas (et qui vont vite pour le faire savoir). N’ignorez pas la critique. Vous allez apprendre d’elle (pas forcément sur le moment, j’avoue, parfois c’est douloureux) mais vous en sortirez grandit, avec des bons conseils (ou pas, mais si c’est une critique gratuite, ne vous donnez pas la peine de souffrir inutilement pour elle)

Si vous souhaitez ouvrir un blog dans l’idée qu’il puisse être au service de votre boutique, alors soyez vous même, c’est ce que les lecteurs préfèrent, quelqu’un de vrai, avec des vrais morceaux de blogueur dedans.

Blogueusement vôtre,

Votre dévouée,

@FairyDesFolies

Tuto : Décoration de table rapide et facile

Parfois entre le repas, le ménage et les courses, difficile de penser à la décoration lorsque l’on reçoit, alors voici deux petites idées de décoration pour votre table :

Facile, rapide et pas cher ….

Voici le matériel qu’il vous faudra pour réaliser ce tuto :

Une serviette de table                                                                    Un pot en verre (pot à yaourt)

De la ficelle                                                                                       Du papier (2 sortes de papier)

Des fleurs en papier                                                                       Une bougie

Des pinces à linges décoratives                                                  Une paire de ciseaux et du scotch

P1090428

 

Nous allons commencer par décorer la serviette en papier.

Prenez un morceau de ficelle et les fleurs en papier: Réaliser une guirlande .

 

Préparez ensuite la serviette : Dans un des coin, collez un morceau de scotch, il faudra sans doute en mettre sur chaque feuillet de la serviette (dans le même coin). Roulez ensuite la serviette en forme de cornet

 

Prenez votre ficelle (avec laquelle vous avez fait votre guirlande de fleurs) et faites un nœud à votre serviette, en bas. Cachez ensuite ce nœud avec une fleur en papier que vous ferez glisser jusqu’en bas de la serviette.

 

Entourez la guirlande de fleurs autour de votre serviette.Ajustez les fleurs pour donner un joli rendu.

 

Réalisons maintenant le deuxième objet déco: un bougeoir pour votre décoration.

Prenez votre pot en verre, et placez un morceau de scotch dessus afin de coller votre papier de couleur tout autour du pot, puis découpez le papier à la longueur souhaitée:

 

Ajouter votre deuxième papier autour, ici j’utilise un ruban en forme de filet, vous pouvez aussi prendre un second papier de couleur que vous couperez moins large de façon à créer une bande de couleur supplémentaire.

 

Finalisez votre bougeoir en passant une ficelle autour avec une fleur pour faire un joli nœud. Collez d’autres fleurs sur le bord du bougeoir et glissez votre bougie à l’intérieur:

 

Et le tour est joué ! Vous voilà avec deux petits accessoires déco pas cher et réalisable en peu de temps. Vous pouvez même ajouter un petit carton marque place sur votre serviette à l’aide d’une petite pince à linge décorative …

 

Et n’oubliez pas : changez les couleurs, remplacez les fleurs par d’autres décors … laissez parler votre imagination …

Tuto réalisé par Anne de la boutique theme ta table